54- L'AERONAUTIQUE NAVALE

L'arrivée de l'Aéronautique Navale à Hourtin

Tout commence avec la création en 1916 d’un poste de combat de l’Aéronautique Navale. Puis rapidement, l’extension des missions de l’aviation maritime en France entraîne en mars 1917 la création d’ une école de pilotage d’hydravions sur le lac d’Hourtin destinée à « dégrossir » les pilotes pour une instruction de base.

A sa création le Centre reçoit 8 hydravions - des FBA Clerget 130 HP - mais ce parc augmente rapidement pour comprendre 83 hydravions en octobre 1918, date où le site devient devient officiellement Centre Ecole d’Aviation Maritime (CEAM).

Avec l’instruction pratique, le programme théorique comprend la connaissance et l’utilisation des cartes et du compas, la navigation à l’estime, les notions de météorologie, l’étude réduite des appareils et de leurs moteurs, la description des appareils de visée de bombardement, le règlement international sur les feux de navigation, les règles de circulation aérienne, etc….

Le CEAM d'Hourtin deviendra Centre d'Instruction de l'Aviation Maritime en 1926 et durera jusqu’en juin 1940, date de sa dissolution : les appareils sont sabordés et le personnel a l'ordre d'évacuer le site.

Les allemands occupèrent la base hydravions pendant 4 ans à partir de la fin juin 1940. Il y entraînèrent leurs pilotes qui avaient pour cible des carcasses d'hydravions sabordés par les Français.

A la fin de la guerre, l'escadrille de combat 2S s’installe à Hourtin et ses appareils participent à la libération des poches de résistances allemandes de la Pointe de Grave, de Royan et de de l'Ile d'Oléron. Quand les Français reviennent après l'évacuation des allemands, ils trouvent une base saccagée et pillée.

C'est l'Escadrille 53S qui prend le relai ensuite pour le redémarrage tant bien que mal du Centre de Formation des Appelés de l'Aéronautique Navale avec la formation sur hydravions entre autres.

A la fin des années 40, ils ne reste plus que quelques dizaines d'incorporés en formation, la Marine ne s'intéressant plus aux hydravions. En 1950, la Base Aéronautique Navale laisse alors la place au Centre de Formation Maritime.

Merci aux "Anciens Cols Bleus et Pompons Rouges" pour leurs contributions

Base1 1

La création du CFM d'Hourtin, dans sa configuration actuelle

674-001.jpg

Le 13 février 1950, on assiste à la dissolution de la Base Aéronautique Navale d'Hourtin qui devient le 1er octobre le Centre de Formation Maritime de la Marine Nationale.

Le site, qui voyait ensuite défiler les contingents d’appelés, pouvait accueillir 1 800 marins apprentis par mois et recensait environ 600 cadres permanents.

Depuis la date de sa fermeture le 30 juin 2000, sa reconversion est un enjeu économique essentiel pour la commune.

Remontons le temps et cette page en musique !

seulement pour les PC, désolé pour les smartphones et les tablettes

Vous êtes le 158954ème visiteur

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/01/2016