55- NAISSANCE DU TOURISME

La naissance du tourisme sur la toute nouvelle Côte d'Argent

La deuxième moitié du XXe siècle et le début du XXIe siècle voient des tentatives de reconversion d'une économie en perte de vitesse. Le déclin de la sylviculture, patent après 1920, est encore accentué par une série de catastrophes, parmi lesquelles le terrible incendie de forêt de 1949 et les tempêtes Martin (1999) et Klaus (2009) : le tourisme devient un des moteurs de la région (œnotourisme, tourisme balnéaire et naturisme, notamment).

Début 1900, alors que l’automobile prend son essor, les longues plages du littoral aquitain sont baptisées « Côte d’Argent », expression inspirée des reflets argentés en surface de l’océan Atlantique. L’initiative en revient à un journaliste bordelais, Maurice MARTIN, accompagné de quelques amis fervents de découvertes pittoresques, qui lui donna ce nom retenu en 1907.  Après la « Côte d’Azur » et la « Côte d’Émeraude », pourquoi ne pas en effet, en cette Belle Époque sûre d’elle-même, unir sous un même vocable évocateur ces immensités de sable blond, de dunes enfin fixées après tant de menaces, de forêts immenses et d’étangs apaisants ? 

Comment laisser les adeptes de l'automobile dans l’ignorance de tels espaces à la fois très proches et trop méconnus ? L’Invention de la Côte d’Argent est née et le tourisme qui ne cessera de se développer. Cette épopée touristique d’Arcachon à Biarritz, mais en englobant toute la côte, de Royan à la côte basque, va en quelques années faire d’un pays encore livré à ses seuls occupants un véritable but de villégiature et un paradis touristique.

Suivra la création dans le Médoc de nouvelles stations balnéaires, comme Soulac, Montalivet, Lacanau entre autres, et bien évidemment Hourtin.

Hourtin-Plage existe depuis 1936. Sa conception aura duré 15 années, de son projet de « lotissement des Genêts » en 1921 jusqu’à son appellation officielle de Hourtin-Plage en 1936 (J.O. LAFITTE, maire d’Hourtin et conseiller-général).

1-0.jpg

L'histoire d’Hourtin est résumée dans son blason

Hourtin 35

Le blason s’articule en quatre parties rouge et or. On y reconnait :

> le hapchot d’argent, outil du gemmeur, en référence au gemmage pratiqué à Hourtin,

> le voilier d'argent qui évoque la vocation maritime de la station,

> l'ancre de sable avec sa gumène, corde à laquelle est rattachée l’ancre marine,

> enfin le léopard rappelant les siècles de dominance anglaise en Aquitaine.

Ce blason a été conçu et dessiné par Guy TESSIER (fin des années 50) qui dirigea la commune d’Hourtin pendant plus de 30 ans.

 

Remontons le temps et cette page en musique !

seulement pour les PC, désolé pour les smartphones et les tablettes

Vous êtes le 159082ème visiteur

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/01/2016