58- COMPRENDRE LA VIGNE

LA VIGNE DU MEDOC

rendement.jpg

Il n'y a de vin d'exception qu'en cas de vignes exceptionnelles. Un principe largement répandu en Médoc qui base le succès de la viticulture sur le respect de quatre règles fondamentales :

> la patience

> l'expression

> la maîtrise

> la raison

 

La patience

La maturation des raisins est un élément essentiel à prendre en compte car elle détermine la qualité du vin.

En Médoc, les hommes ont fait le choix d'être patients et de laisser le raisin atteindre sa pleine maturité.

vigne-cp.jpg

L'expression des vins du Médoc à travers le terroir

mdoc-r-1-2.jpg

Les qualités d'un cru sont, avant tout, liées à la qualité du terroir qui a vu naître ce cru.

A la base des grands crus médocains, on trouve un sol, un sous-sol et un climat bien caractéristiques. Ces fondamentaux indiscutables prouvent qu'il est impossible, par exemple, de faire du Margaux ou du Listrac ailleurs qu'à Margaux et à Listrac. Chaque sol possède une personnalité faconnée par son passé géologique.

la terre

Il y a quelques 50 millions d'années, le bassin aquitain n'était qu'une vaste mer tropicale. Au fil du temps et principalement tout au long du dernier million d'années, le brassage des eaux draina un nombre considérable de dépôts sédimentaires qui forma, par accumulation, la terre du Médoc.

Sables, graviers, argiles, galets et cailloux composent les terres du Médoc, communément appelées "terroirs de graves et d'argilo-calcaires". Ces terrains de prédilection du vignoble médocain donnent naissance, chaque année, à des vins aux personnalités distinctes et aux qualités exceptionnelles.

l-estuaire-vu-du-medoc-2-2.jpg

le climat

D'autre part, la péninsule médocaine, siutée entre l'Océan Atlantique et l'estuaire de la Gironde, bénéficie d'un climat tempéré favorable à la vigne.

Plutôt chaud et humide, jouissant d'un ensoleillement régulier et du doux brassage des vents, le Médoc profite d'un microclimat et de variations climatiques particulières indispensables à la création des grands millésimes.

vue-vigne1-489x300-1.jpg

La maîtrise

25514-650x330-autre-chateau-le-boscq-saint-estephe.jpg

Le viticulteur doit apprendre à maîtriser les éléments extérieurs afin d'offrir à ses vignes des conditions idéales de réussite et permettre à leurs fruits d'atteindre la richesse et la saveur désirées.

La raison

Depuis longtemps, le viticulteur sait qu'il obtiendra de bons raisins s'il limite la vigueur de sa plante. Une bonne récolte faite de raisins de qualité, riches en saveur et en parfums intenses est une récolte limitée basée sur la difficile alimentation de la plante en eau et en substances minérales. Chaque cep doit alors avoir un développement que l'on peut qualifier de "raisonné".

Ainsi, lors de la taille, étape précise et très réglementée en Médoc, le vigneron donne au pied de vigne la charpente idéale et ne laisse qu'un nombre limité de bourgeons en fonction de la fertilité de chaque cépage. La vigne ne possédera alors que quelques grappes puis les effeuillages ne laisseront que le feuillage strictement nécessaire à la bonne alimentation des raisins.

La densité de plantation très élevée en Médoc favorise également ce faible développement. Avec un optimum de 10 000 pieds à l'hectare, le Médoc possède la densité la plus importante du vignoble bordelais. Cette méthode, qui a pour but de diminuer le rendement par pied, entraîne une meilleure maturation du raisin et une production de vins plus concentrés.

photo0137-1.jpg

LA VINIFICATION EN MEDOC

collage-2.jpg

En Médoc, la recherche permanente de la qualité a permis, au fil des années, de codifier les règles oenologiques et les techniques de vinificaion, reconnues et approuvées par tous, du raisin au jus alcoolisé jusqu'à l'assemblage.

Ci-contre, l'intervention où l'on bat les blancs des œufs destinés au collage des vins en barrique.

 

 

Du raisin

Après la récolte, les raisins partent pour l'égrappage. Cette technique vise à supprimer la rafle du raisin, tous ces petits liens entre les grains qui structurent la grappe, responsables de l'astringence du vin.

 

vinification-1-1.jpg

au jus alcoolisé

fermentations.jpg

Une fois dans ces cuves, le raisin va fermenter. C'est la fermentation alcoolique, 3 semaines en moyenne pendant lesquelles le sucre se transforme en alcool. Avant d'être assemblés, les vins subissent une dernière fermentation dite fermentation malolactique (dont la durée peut varier entre plusieurs semaines et 3 mois selon les millésimes) qui transforme l'acide malique, fort en amertume, en acide lactique et diminue ainsi naturellement l'acidité du vin.

jusqu'à l'art de l'assemblage

Les vins du Médoc sont tous issus de l'assemblage de différents cépages. Ce savant mélange est une opération indispensable à l'élaboration des grands vins.

Les huit appellations médocaines sélectionnent leurs meilleures cuvées et unissent les qualités complémentaires du :

> cabernet-sauvignon (finesse, complexité, fort pouvoir de conservation), majoritaire en Médoc

> cabernet franc (richesse aromatique, éclatante couleur)

> merlot (moelleux, le fruit, la fraîcheur, rondeur à l'ensemble)

> petit verlot (léger parfun de violette, pointe d'acidité, du corps et une couleur caractéristique au grand vin)

et, apportant des notes complémentaires, des cépages dits d'assortiment faiblement utilisés, que sont le malbec et la carmenère.

Ce doux mariage est garant d'un équilibre gustatif toujours souvent exceptionnel puisqu'il offre à un même vin la quintessence de chaque cépage.

assemblage-1.jpg

Remontons l'histoire de la vigne et cette page en musique !

Vin musique

seulement pour les PC, désolé pour les smartphones et les tablettes

Vous êtes le 159080ème visiteur

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/01/2016